A l’interface entre l’environnement naturel et la communication humaine, la compréhension et l’intérêt des mondes non-humains émergent de plus en plus fortement dans l’espace public. Liée aux notions de biodiversité et d’écosystème, et pleinement inscrite dans la vision d’une ” unicité ” du monde naturel, l’émergence du vivant dans son ensemble s’infiltre dans les arènes publiques, de manière non linéaire et parfois non visible.

Considérer notre communication sur le monde végétal nous amène ainsi à réfléchir et à analyser notre relation avec les êtres vivants essentiels aux écosystèmes, et qui ont une importance symbolique, environnementale, sociétale, économique et culturelle cruciale.

A travers l’étude de la communication, différents axes semblent se dégager, que nous proposons comme une liste non exhaustive de propositions de communication :

  • L’évolution des représentations, discours et récits sur les plantes dans l’éducation, les médias et les médias sociaux numériques.
  • L’inscription du végétal dans différents types d’organisations et leurs stratégies de relations publiques : enjeux politiques (territoires et administrations territoriales), associatifs (communication stratégique des ONG) et commerciaux (stratégies des pratiques dites ” vertes “.
  • La question des apports artistiques et/ou la question du rapport au corps et aux émotions (films, œuvres d’art, chansons, peintures).
  • Mutations du rapport à la norme et autorégulation du rapport au vivant : vision naturaliste, enjeux de l’anthropocène et de l’anthropisation.

SOUMISSION, PROCESSUS DE SÉLECTION, INFORMATIONS PRATIQUES

La conférence aura lieu à Aix-en-Provence, en France, dans les locaux d’Aix-Marseille Université, les 25 et 26 mai 2022. La conférence sera également accessible en mode distant, en ligne. La date limite de l’appel à communications a été repoussée au 10 février 2022.

■ Les propositions de communication, en français ou en anglais, doivent comporter : nom et prénom, titres et fonctions, affiliation (ex : université, laboratoire), coordonnées de l’auteur (e-mail) ; un résumé, de 500 mots maximum, hors bibliographie, en prenant soin de présenter la problématique et la méthodologie de recherche ; une bibliographie ; une courte biographie de l’auteur à la troisième personne du singulier (1000 caractères maximum, espaces compris) Il est demandé aux auteurs de respecter les normes bibliographiques APA.

■ Un second fichier ne doit comprendre qu’une version entièrement anonymisée du résumé et de la bibliographie (vérifier que l’identité de l’auteur n’apparaît pas dans les métadonnées).

■ Les résumés des contributions à la conférence doivent être envoyés avant le 10 février 2022, via le site de la conférence : https://vegetals.sciencesconf.org et également par courriel aux adresses suivantes : celine.pascual@univ-amu. fr et andrea.catellani@uclouvain.be.

Un courriel accusant réception des propositions sera envoyé.

■ Si la proposition est acceptée, les auteurs seront informés avant le 15 mars 2022.

■ Une contribution économique pourra être demandée aux auteurs sélectionnés.

■ Une publication scientifique est prévue, à la suite de la conférence.

Parrainage / Affiliation à une division ou un groupe d’intérêt

Cette pré-conférence a reçu l’aval des divisions de la communication environnementale de l’ICA, ainsi que de la Société française des sciences de l’information et de la communication (SFSIC).